RIFF Movies Archive

BENVENUTI



France, 2017, - Color - 54

DIRECTED BY:
LAURA AURIOLE & ANNALISA LENDARO

PHOTOGRAPHY:
LAURA AURIOLE & Guillaume BORDIER

EDITING:
PAUL RAMBAUD

SOUND:
LAURA AURIOLE & Guillaume BORDIER

PRODUCER:
CNRS IMAGES

PRODUCTION:
CNRS IMAGES 1 place aristide Briand 92190 MEUDON FRANCE

WORLD SALES:
CNRS IMAGES 1 place aristide Briand 92190 MEUDON FRANCE

STORY DESCRIPTION:

Lampedusa, uno scoglio di 20km2, una delle frontière dell’Europa. Un’isola italiana conosciuta soprattutto per gli sbarchi ricorrenti di migranti che fuggono dalla guerra e dalla miseria, e che ogni anno rischiano la vita attraversando il Mediterraneo. Frontiera per gli uni, paradiso balneare per gli altri : le sue acque turchesi, la sua cucina, e i suoi paesaggi mozzafiato ne fanno anche une destinazione turistica di successo. In questo film, gli abitanti dell’isola e i suoi visitatori si confidano e si mettono in scena, si confidano, e recitano la loro parte. Sottovoce o con schiettezza, a seconda del contesto, accompagnano lo spettatore alla scoperta di Lampedusa, dei suoi contrasti e delle sue ambivalenze. Naufragi e centri di accoglienza, dolce vita e pesca tradizionale… Un viaggio nel cuore di un’isola splendida e militarizzata, allo stesso tempo teatro e spettatrice di una delle tragedie del nostro secolo.
DIRECTOR BIOGRAPHICAL NOTE:

Laura Auriole 29 rue du Caire • 75002 Paris 06 41 88 05 78 laura.auriole@posteo.de née (born) : 11.05.1981Diplômée en anthropologie (études africaines) et en lettres germaniques de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence, en Allemagne, je me suis premièrement investie dans le journalisme en Europe et en Afrique. La démarche journalistique devenue frustrante à mes yeux, je me suis spécialisée dans la réalisation de films documentaires, entre autre à l’Université de Bordeaux. Aujourd’hui auteur et réalisatrice de films documentaires, ma démarche cinématographique se situe à l’entrecroisement des sciences sociales, de l’art et de la culture. Mes thématiques de prédilection sont variées; mes ambitions, par ailleurs, similaires. Que ce soit en réalisant un court-métrage sur la mémoire de la traite négrière à Bordeaux, en réalisant un film avec et sur les compagnons d’Emmaüs à Marseille ou en co- réalisant un documentaire à Lampedusa, je désire appuyer l’existence d’espaces de création et d’expression ainsi que valoriser des thématiques, des personnes et des histoires qui ont peu de résonance dans l’espace public, ce à travers le cinéma. Anthropologue de formation et par conviction, j’aime prendre le temps de découvrir un espace et les personnes qui l’habitent, passer au-delà du premier coup d’œil pour comprendre ce qu’elles traversent, ce qui les anime et pousse à vivre, penser et agir telle qu’elles le font ainsi que le cadre dans lequel cela s’inscrit. Le cinéma est pour moi une manière de donner à voir, comprendre et ressentir ce que l’écriture ne permet pas… ou du moins d’une autre manière. Quand Annalisa Lendaro est venue me proposer ce projet, j’ai été conquise. Combiner recherche scientifique et démarche cinématographique, associer anthropologie et sociologie, sortir la science des murs académiques, intégrer le cinéma à la science, aller au-delà du sensationnel et de la couverture médiatique superficielle, voire erronée du phénomène migratoire à une frontière de l’Europe et surtout essayer de comprendre ce que vivent au quotidien les habitants de l’île et ses visiteurs, et pourquoi… voilà autant de raisons qui m’ont poussé à vivre cette expérience cinématographique à deux. FILMOGRAPHIE « Mémoires » 2012 - Court-métrage documentaire portant sur la mémoire du passé négrier de la ville de Bordeaux (12’) - Film de fin d’études Festival International des Productions Audiovisuels de Biarritz (FIPA) Atelier Jeunes Auteurs du Festival Tous Courts - Festival international de courts métrages d’Aix-En-Provence Laura Auriole studierte Ethnologie und Germanistik an der Johannes. Gutenberg-Universität Mainz und spezialisierte sich auf Dokumentarfilme durch ein Studium an der Universität von Bordeaux (Fr). Sie widmet sich seither als selbständige Filmemacherin sowohl der dokumentarisch-journalistischen als auch der kreativen Film- und Medienproduktion in Europa und Afrika. Sie versteht sich selbst als Ethnologin und verortet ihre Arbeiten an der Schnittstelle zwischen Sozialwissenschaft, Kunst und Kultur. Annalisa Lendaro CERTOP, UMR5044, Université de Toulouse 2 5 allées A. Machado • 31058 Toulouse Cedex 9 06 84 80 67 79 annalisa.lendaro@univ-tlse2.fr En tant que chercheur CNRS, mon CV se constitue principalement de publications et de communications à des congrès et journées d’étude. Depuis trois ans, et au vue de l’actualité politique et migratoire, je me suis orientée vers la production d’un savoir qui essaye de décloisonner la recherche scientifique pour permettre le débat dans et hors les enceintes de l’Université. Travailler sur les frontières et les phénomènes migratoires n’est pas, aujourd’hui, une activité qui peut rester confinée à l’espace de la production scientifique. Le concept même de frontière n’arrête pas de questionner les sciences sociales depuis longtemps. Son sens et les usages que les États et les institutions européennes en font aujourd’hui aussi, et de surcroit depuis qu’en été 2015 les médias ont commencé à donner de la place dans la presse écrite, radiophonique, et télévisuelle à ce qu’ils ont appelé la « crise des réfugiés ». Le gouvernement des frontières touche à des enjeux de justice qui appellent à questionner la légitimité des gouvernements occidentaux et de leurs structures fédératives à décider qui et comment peut se déplacer et s’installer librement en Europe. Pour qui existent les frontières ? Quelles fonctions recouvrent-elles ? Sont-elles nécessaires ? Mes publications, que je listerai ci-dessous, tentent de répondre à ces questions. Le projet duquel l’idée du film BENVENUTI est née s’inscrit dans cet intérêt pour les espaces frontaliers : la recherche aborde d’une part, la question de la gestion exceptionnelle des îles-frontière, sous le mot d’ordre de « l’urgence » (selon, « humanitaire », « politique », « de santé publique » etc.), et d’autre part l’évolution des rapports sociaux qui y prennent forme. Soutenue par mon laboratoire (le Certop) dans cette envie de combiner recherche scientifique et démarche cinématographique, j’ai demandé à ma collègue et amie Laura Auriole de m’accompagner dans l’aventure. Ce qui nous anime est le besoin de partager cette « réflexion en images » avec un public large, puisqu’il nous semble de plus en plus nécessaire d’apporter, en ces temps de surexposition médiatique de la question des demandeurs d’asile, un éclairage sociétal à la fois incisif, touchant, et rigoureux sur les effets de la fermeture des frontières européennes.Publications (sélection) LENDARO A. (2016), A ‘European migrant crisis’? Some considerations on borders in the Mediterranean area, Studies in Ethnicity and Nationalism, Wiley. LENDARO A., (2015), Investir la rue alors qu’on n’en a pas le droit. L’improbable mobilisation des demandeurs d’asile à Lampedusa (Italie), Sociologie et société, vol. XLVII, n. 1, pp. 123-146. LENDARO A., (2015), « No finger print ! ». Les mobilisations des migrants à Lampedusa, ou quand l’espace compte, L’Espace politique, online: https://espacepolitique.revues.org/3348. LENDARO A., (2015), « Crise des réfugiés » ou crise des droits des réfugiés ? Quelques éléments de réflexion sur l’ouverture et la fermeture des frontières de l’UE, ContreTemps, online : http://www.contretemps.eu/interventions/%C2%AB-crise-r%C3%A9fugi%C3%A9s-%C2%BB-crise-droits-r%C3%A9fugi%C3%A9s-quelques-%C3%A9l%C3%A9ments-r%C3%A9flexion-sur-ouverture-fer LENDARO A. (2013), Labour Market Inequality Between Two Generations of Immigrants. The Impact of Public Policies on Life Courses, 2014, Revue Française de Sociologie, vol. 54, n. 4, pp. 781-810. LENDARO A. (with Martin Goyette) (2013), ‘Vous avez dit "continuité des services"? Les professionnels de l’employabilité face aux catégories de l’immigration et de la jeunesse’, Lien social et Politiques, n. 70, p. 63-79 https://www.erudit.org/revue/lsp/2013/v/n70/1021156ar.pdf LENDARO A. (2012), Frontières territoriales et frontières symboliques : l’immigration au prisme de l’action publique française et italienne. Hommes et Migrations, n. 1296, pp. 118-125. LENDARO A., (avec Christian Imdorf) (2012), The use of ethnicity in recruiting domestic labour. A case study on French placement agencies in the care sector. Employee Relations. The International Journal, Emerald, Vol. 34, n. 6, pp. 613-27. LENDARO A. (2011), Le pouvoir de la catégorie. Les politiques publiques et l’insertion professionnelle des immigrés en France et en Italie. Revue Européenne des Migrations Internationales, vol.27, n.2, pp. 35-55.Chapitres d’ouvrage LENDARO A., Repenser la frontière à la lumière de sa fermeture. In Vayssière B. (dir.), Penser les frontières européennes au XXIème siècle, Bruxelles, Peter Lang, 2014. LENDARO A., Les femmes immigrées dans l’aide à domicile en France et en Italie : dispositifs publics, parcours, et accès à la nationalité. dans Simonet M. et Sarfati F. (dir.), Les dispositifs publics en action, Paris, Ed. Liaisons, 2014, pp. 163-177. LENDARO A., Nommer et agir sur les populations discriminées. Une comparaison de deux dispositifs locaux de lutte contre les discriminations raciales. in Guillalot E., Prévert A., La discrimination : un objet indicible ?, Paris, L’Harmattan, 2013, pp. 129-147.

RICERCA FILM

GENRE
ORIGINAL TITLE
DIRECTOR
COUNTRY
YEAR

   
NEWSLETTER

Iscriviti alla nostra newsletter - Subscribe to our newsletter.

Programma PDF

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com